Architecte DPLG
Créateur industriel ENSCI - les Ateliers
Ancien Enseignant à l'ESAT et LISAA, Paris
Né en 1970 à Draguignan



Olivier Chabaud fait partie de ces gens passionnés qui n’ont jamais envisagé d’alternative à leur vocation. Construire des maisons, en dessiner le mobilier : pas de doute Olivier Chabaud serait architecte. Un chemin évident, pour répondre au besoin de raconter des histoires, de tracer des cadres de vie.
Architecte DPLG, Issu d’une double formation, en architecture et en design à l’ENSCI – les Ateliers (Paris), il monte sa propre agence en 2008 après différents projets collaboratifs.
En observant les lignes du travail d’Olivier Chabaud, on est frappé par une recherche perpétuelle de sens, de légèreté, d’espace. Créer un lieu, c’est lui offrir la respiration de l’espace. Ne pas entraver les vues, dégager les circulations, aérer les horizons. Le créateur analyse, se pose des questions, prend son temps pour définir les solutions les plus évidentes pour que sa réalisation apparaisse comme appartenant depuis toujours à son contexte.
Et pourtant… aussi simples et épurés que semblent être ses projets d’architectures ou de design, presque aussi discret que peut l’être l’homme, il se passe quelque chose. Toute la subtilité de sa démarche créative tient à cette progressive « entrée en pays de connaissance ». Les projets ne se livrent pas d’emblée, ils se révèlent à la lueur de toutes les réponses apportées aux questions posées par l’architecte-designer.
Si c’est la fonction qui dirige toute la démarche créative d’Olivier Chabaud, c’est le questionnement perpétuel qui est son premier outil. Jean-François Bellemère, designer et ami de longue date confie à son sujet : « ce qui le caractérise, c’est qu’il se pose toutes les questions possibles, même celles que l’on n’imaginait pas, pour atteindre l’intuition sur la vérité d’un lieu, pour aller au-delà des apparences.»
Timide ou réservé ? En fait Olivier Chabaud est un discret obstiné.
« Ce qui compte » déclare-t-il « c’est la distance, le recul. Notre perception de l’espace évolue selon que l’on soit dedans ou bien dehors. C’est la même chose, pour les objets qui nous entourent. ». Alors l’architecture, tout comme le design, doivent donner leur réponse à la délicate question des échelles…
Travailler en toute confiance et dans une transparence absolue avec ses clients fait aussi partie du jeu pour Olivier Chabaud. Ce qu’il propose aux utilisateurs des espaces qu’il transforme, c’est une véritable mise en scène de leur histoire personnelle.
D’un parking réhabilité en loft brut de béton à une maison de maître en bord de Seine, d’un atelier d’artiste en lévitation au milieu d’un champ à perte de vue aux thermes d’Evian-les-Bains, Olivier Chabaud intervient dans des projets où la pureté des lignes compose le vocabulaire d’un style sensible et chaleureux. Les figures géométriques y développent un cadre décoratif juste et raffiné.
La palette de matériaux d’Olivier Chabaud complète son rapport à la création : les bois massifs, les laques aux teintes sourdes et les élégantes céramiques transposent les questions posées par l’architecte dans ses chantiers. Comment traduire la chaleur dans un loft parisien dépouillé sans emprunter au mimique new yorkais ? Comment traduire la noblesse d’une grande maison sans recopier le style grand bourgeois ?
Olivier Chabaud est un créateur de l’utile, un designer de l’essentiel. Les pièces de mobilier qu’il dessine investissent aussi le terrain du questionnement des usages et de la matière. Des silhouettes, qui répondent aux nouveaux besoins lorsqu’il imagine un mobilier destiné aux bureaux, la simplicité l’amène ainsi vers une élégance pure et une sophistication accessible à tous… Et c’est dans la subtilité de cette palette qu’on trace, à la fin, la signature de l’architecte designer.

Architecte DPLG
Créateur industriel ENSCI - les Ateliers
Ancien Enseignant à l'ESAT et LISAA, Paris
Né en 1970 à Draguignan



Olivier Chabaud fait partie de ces gens passionnés qui n’ont jamais envisagé d’alternative à leur vocation. Construire des maisons, en dessiner le mobilier : pas de doute Olivier Chabaud serait architecte. Un chemin évident, pour répondre au besoin de raconter des histoires, de tracer des cadres de vie.
Architecte DPLG, Issu d’une double formation, en architecture et en design à l’ENSCI – les Ateliers (Paris), il monte sa propre agence en 2008 après différents projets collaboratifs.
En observant les lignes du travail d’Olivier Chabaud, on est frappé par une recherche perpétuelle de sens, de légèreté, d’espace. Créer un lieu, c’est lui offrir la respiration de l’espace. Ne pas entraver les vues, dégager les circulations, aérer les horizons. Le créateur analyse, se pose des questions, prend son temps pour définir les solutions les plus évidentes pour que sa réalisation apparaisse comme appartenant depuis toujours à son contexte.
Et pourtant… aussi simples et épurés que semblent être ses projets d’architectures ou de design, presque aussi discret que peut l’être l’homme, il se passe quelque chose. Toute la subtilité de sa démarche créative tient à cette progressive « entrée en pays de connaissance ». Les projets ne se livrent pas d’emblée, ils se révèlent à la lueur de toutes les réponses apportées aux questions posées par l’architecte-designer.
Si c’est la fonction qui dirige toute la démarche créative d’Olivier Chabaud, c’est le questionnement perpétuel qui est son premier outil. Jean-François Bellemère, designer et ami de longue date confie à son sujet : « ce qui le caractérise, c’est qu’il se pose toutes les questions possibles, même celles que l’on n’imaginait pas, pour atteindre l’intuition sur la vérité d’un lieu, pour aller au-delà des apparences.»
Timide ou réservé ? En fait Olivier Chabaud est un discret obstiné.
« Ce qui compte » déclare-t-il « c’est la distance, le recul. Notre perception de l’espace évolue selon que l’on soit dedans ou bien dehors. C’est la même chose, pour les objets qui nous entourent. ». Alors l’architecture, tout comme le design, doivent donner leur réponse à la délicate question des échelles…
Travailler en toute confiance et dans une transparence absolue avec ses clients fait aussi partie du jeu pour Olivier Chabaud. Ce qu’il propose aux utilisateurs des espaces qu’il transforme, c’est une véritable mise en scène de leur histoire personnelle.
D’un parking réhabilité en loft brut de béton à une maison de maître en bord de Seine, d’un atelier d’artiste en lévitation au milieu d’un champ à perte de vue aux thermes d’Evian-les-Bains, Olivier Chabaud intervient dans des projets où la pureté des lignes compose le vocabulaire d’un style sensible et chaleureux. Les figures géométriques y développent un cadre décoratif juste et raffiné.
La palette de matériaux d’Olivier Chabaud complète son rapport à la création : les bois massifs, les laques aux teintes sourdes et les élégantes céramiques transposent les questions posées par l’architecte dans ses chantiers. Comment traduire la chaleur dans un loft parisien dépouillé sans emprunter au mimique new yorkais ? Comment traduire la noblesse d’une grande maison sans recopier le style grand bourgeois ?
Olivier Chabaud est un créateur de l’utile, un designer de l’essentiel. Les pièces de mobilier qu’il dessine investissent aussi le terrain du questionnement des usages et de la matière. Des silhouettes, qui répondent aux nouveaux besoins lorsqu’il imagine un mobilier destiné aux bureaux, la simplicité l’amène ainsi vers une élégance pure et une sophistication accessible à tous… Et c’est dans la subtilité de cette palette qu’on trace, à la fin, la signature de l’architecte designer.